Saturday, January 4, 2014

Mes lectures de 2013

J'ai lu onze livres en 2013. Presque un par mois. Ça n'est pas beaucoup, mais, comme je le disais déjà l'année passée, si je lisais uniquement du Nothomb, je pourrais lire plus de cinquante livres par année sans trop de difficultés !

Cette année, j'ai vraiment réalisé qu'il était difficile de lire un livre non fictionnel : il y a toute la problématique de la prise de notes, mais également la question de savoir ce que l'on fait de ses notes, une fois le livre terminé ; il faudrait écrire des résumés structurés, mais l'exercice est long. Cette année, je me suis contenté de regrouper mes notes Kindle et de les publier sur mon blog, quasiment telles quelles.

Je m'efforce depuis maintenant deux ans de lire en tout cas un "classique" par année (littérature francophone ou autre). Une des difficultés de cette contrainte est que les oeuvres dites classiques sont quasiment toutes plus longues les unes que les autres (Guerre et Paix, par exemple).

1. How to Create a Mind: The Secret of Human Thought Revealed, Ray Kurzweil (notes)

Un titre un brin prétentieux pour un livre somme toute bien écrit. C'est le cinquième livre de Ray Kurzweil que je lis et, malgré une certaine répétition (superficielle) de ses idées, il est toujours fascinant de se plonger dans le monde de l'intelligence artificielle, auquel je m'intéresse depuis presque vingt ans. Surtout qu'il semblerait que Kurzweil ait enfin décidé de passer de la théorie à la pratique, en rejoignant Google en décembre 2012, quelques mois avant Geoffrey Hinton, un des plus grands spécialistes des réseaux de neurones artificiels et du deep learning.

2. What I Believe, Bertrand Russell (notes)

J'ai décidé de lire ce livre après avoir terminé The Moral Landscape, de Sam Harris, en 2012. Bertrand Russell m'impressionne par sa clarté de pensée. C'est le premier et unique livre, pour l'instant, que j'ai lu de lui, mais certainement pas le dernier (j'ai acheté son Histoire de la philosophie occidentale, il y a quelques mois). Le titre de ce court livre m'a inspiré celui d'un article récent ("Ce que je crois").

3. Le Voyage d'hiver, Amélie Nothomb

Une première pause avec un livre très facile à lire.

4. Le Mythe de Sisyphe, Albert Camus (notes)

Une lecture à nouveau sérieuse. Très sérieuse. Dès la première page, l'introduction plante tout de suite le décor : "Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c'est le suicide. Juger que la vie vaut ou ne vaut pas la peine d'être vécue, c'est répondre à la question fondamentale de la philosophie." Un thème a priori désagréable, mais qu'il est absolument indispensable d'aborder ouvertement, sans détours.

5. Le Vieil Homme et la Mer, Ernest Hemingway

Je suis végétarien, mais les aventures du pêcheur d'Hemingway m'ont tenu en haleine du début à la fin. Le but était à la base de lire un classique. Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais je me suis mis à lire la traduction française de Jean Dutourd, au lieu de la version anglaise. Une erreur que je corrigerai un jour, sans doute...

6. A Universe from Nothing, Lawrence M. Krauss (notes)

Je connaissais Lawrence M. Krauss pour l'avoir vu plusieurs fois en vidéo, lors de conférences ou de débats. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce livre est que, comme celui de Camus, il s'attaque à une question fondamentale, en l'occurrence celle de savoir pourquoi il existe quelque chose plutôt que rien, avec toutes les implications philosophiques que les connaissances scientifiques actuelles entraînent. Un livre frustrant, d'un certain point de vue, comme il laisse le lecteur avec plus de questions que de réponses.

7. The Selfish Gene, Richard Dawkins

Un classique de la vulgarisation scientifique. J'ai toujours été fasciné par l'élégance et le pouvoir explicatif de la théorie de l'évolution par la sélection naturelle, mais je n'avais jusqu'alors lu aucun ouvrage complet sur la question. Ma compréhension du domaine, intuitive, me venait essentiellement d'un projet de recherche sur lequel j'ai travaillé et dont le but était de faire évoluer des réseaux de neurones artificiels grâce à des algorithmes génétiques (pour simplifier).

8. Métaphysique des tubes, Amélie Nothomb

A nouveau une pause entre deux lectures sérieuses.

9. Pantagruel, François Rabelais

Un autre classique. Au lieu de lire la version en français moderne, je me suis forcé à lire la version en moyen français. La lecture en a évidemment été plus difficile (et interrompue par la lecture de nombreuses notes), mais aussi plus authentique.

10. Pierres à cupules et autres pierres gravées: Verbier, Bagnes et Entremont, Gilbert Bruchez, Philippe Curdy et François Baillifard

Le livre de mon père, publié en 2009. J'avais commencé à le lire il y a environ deux ans, mais, depuis que j'ai un Kindle et comme je lis essentiellement dans les transports publics, j'ai naturellement tendance à négliger les livres en papier, surtout s'ils sont volumineux.

11. Scala in Depth, Joshua D. Suereth

A nouveau un livre, acheté en 2012, dont j'avais interrompu la lecture après quelques chapitres. Il s'agit d'un ouvrage technique, le seul que j'ai lu en 2013. Je programme exclusivement en Scala pour mon travail depuis l'été 2011 et me tiens constamment informé de tout ce qui se passe autour de ce langage (on pourrait parler de formation continue personnelle), mais après une quarantaine d'heures par semaine passées au contact de ce langage, pourtant très intéressant, il est parfois difficile de se motiver à lire des ouvrages hyper-pointus sur le même sujet !

Quelques achats récents (versions Kindle - je suis régulièrement victime de la fonctionnalité "Buy now with 1-Click" d'Amazon !) :

Bref, je n'aurai pas trop de problèmes à trouver de quoi lire en 2014 !

2 comments:

Fabienne Dubosson said...

Chapeau pour avoir lu Le mythe de Sisyphe: je n'y suis jamais arrivée.
J'essaie aussi d'alterner fiction et non fiction, ce qui n'est pas toujours facile :-)
Belle liste de lecture, en tout cas !
(Et ton père ressemble à mon cousin Raymond (un Bruchez lui aussi))

Olivier Bruchez said...

Merci !

" Le mythe de Sisyphe" : j'ai trouvé le fond intéressant, mais la forme finalement un peu lourde, donc je comprends que ce soit un livre qui ne fasse pas très envie.

Si j'écoutais mes tripes, je ne lirais que des essais et autres ouvrages de vulgarisation, je crois. C'est une période de ma vie comme ça...

Quant à ton cousin, il a en tout cas cinq homonymes, selon local.ch. Je ne pense pas que je le connaisse ! :)